Logo ELAT La Location Longue Durée
contact@elat.fr| 01 53 99 99 99|
30
NOV
2015

Diesel, essence, hybride, électrique… Comment choisir ?

comment : 0

Diesel essence électrique que choisirDiesel, essence ? Vous vous interrogez sur  les nouvelles technologies de motorisation ? Vous êtes sensibles aux défis environnementaux et à la  responsabilité sociétale  de votre entreprise ? Cet article est fait pour vous et vous aidera à faire le point.

Le diesel

Les mesures gouvernementales en préparation sont claires, il faut convaincre les français de remplacer leur véhicule diesel par une voiture plus propre. Cependant le parc actuel roule à plus de 60 % au diesel le chemin sera donc long même si les mesures fiscales peuvent accélérer le mouvement. Des considérations objectives permettent aussi de relativiser l’image polluante d’un véhicule Diesel.

Qu’en est-il exactement ?

Avantages :

– A puissance équivalente un véhicule diesel consomme en moyenne 19% de moins qu’un véhicule essence, il est particulièrement performant à vitesse stabilisée et à bas régime. Auparavant plus résistant à l’usure, le véhicule diesel détenait une meilleure cote sur le marché de l’occasion. Désormais, les moteurs essence  sont tout aussi résistants car ils sont conçus avec les mêmes blocs. De même, l’inversion de la tendance du marché automobile français entre les ventes diesel et essence provoquera dans les années à venir un surcroît de l’offre diesel. Cela aura un impact négatif sur les valeurs résiduelles de ces véhicules aujourd’hui favorisés.

– Le diesel est d’autre part moins cher à la pompe de l’ordre de 20% même si cet avantage devrait, selon les déclarations gouvernementales actuelles, disparaître à moyen terme pour converger avec l’essence. En effet, dès 2016, la taxation du gazole devrait augmenter d’un centime par litre par rapport au niveau d’aujourd’hui, avant une nouvelle hausse similaire en 2017, tandis que celle de l’essence sera réduite du même montant pendant la même période.

– Côté CO2 avantage également au diesel dont les émissions sont 25% inférieures à l’essence.

Avec l’affaire Volkswagen, les systèmes de mesure vont évoluer. En effet, le cycle d’homologation, harmonisé à l’échelle mondiale, devrait entrer en vigueur en Europe dès 2017, en même temps que la norme Euro 6 C. Il permettra de réaliser des tests beaucoup plus réalistes avec des véhicules observés sur une distance plus longue (23 km), à une vitesse plus élevée (46,5 km/h) et avec des accélérations plus vives. Par conséquent, les écarts de consommation et d’émissions de CO2 avec l’essence vont tendre à se réduire.

Défauts :

– Plus cher à l’achat et à l’entretien en raison d’une plus grande complexité technique, le véhicule diesel est moins bien adapté aux petits trajets.

– Malgré un rejet de CO2 inférieur à celui de l’essence, le diesel émet également beaucoup d’oxydes d’azote mais aussi  de benzopyrènes : des particules fines, réputées cancérigènes et suspectées d’être responsables d’allergies, et de maladies cardio-pulmonaires.

En résumé, le diesel était recommandé pour les conducteurs effectuant principalement de longs trajets sur route ou parcourant plus de 30000 km/an cependant compte tenu des évolutions citées nous ne recommandons pratiquement plus le diesel sauf dans des cas particuliers.

L’essence

Sur le segment des petites voitures l’essence revient en force. Pour réduire la consommation, les cylindrées ont diminué à puissance équivalente grâce à l’emploi des systèmes de suralimentation par exemple. Certains constructeurs ont aussi limité le nombre de cylindres pour atteindre cet objectif.

Avantages :

– Moins cher à l’achat et à l’entretien

– Moins d’émissions d’oxydes d’azote et particules fines néfastes à la santé

Défauts :

– Consommation plus élevée.

– Longévité du moteur inférieure à celle d’un diesel qui tourne plus lentement.

Convient dans la majorité des situations

L’hybride

De nombreux modèles sont maintenant disponibles en motorisation hybride. Ils combinent un moteur thermique essence ou diesel avec un moteur électrique récupérant l’énergie au freinage et pouvant pour les modèles « Plug-in » se recharger sur une prise secteur.

Avantages :

– Faible consommation et émission de CO2 réduites à basse vitesse

– Consommation et émissions de CO2 faibles. À basse vitesse (en ville ou dans les files), les hybrides roulent essentiellement en mode totalement électrique, donc sans consommer de carburant et sans polluer. Ils récupèrent aussi l’énergie dissipée au freinage pour recharger leur batterie. Quant aux hybrides diesel, ils restent également très sobres à haute vitesse (autoroute).

– Avantages fiscaux : Immatriculation, primes et taxe TVS…

– Confort d’utilisation et puissance accrue

Défauts :

– Prix d’achat élevé

– Volume occupé par les batteries mais, en voie d’amélioration rapide

Recommandé pour la circulation urbaine intense et un kilométrage élevé

L’électrique

Encore confidentielle ces dernières années, l’offre de voiture électrique s’élargit chez la plupart des constructeurs. Pénalisés initialement  par le manque d’incitation fiscale et d’autonomie, les véhicules électriques deviennent une option réaliste pour un usage planifié.

Avantages :

– Confort d’utilisation

– Pas d’émissions polluantes

– Coût d’utilisation

– Avantages fiscaux : Immatriculation, primes et taxe TVS…

Défauts :

– Investissement initial

– Offre réduite

– Usage restreint en raison d’une autonomie réduite

– Points de recharge encore peu nombreux

Recommandé pour un usage de courts trajets en ville

Dans un marché en pleine évolution et bouleversements ELAT recommande fortement de bien analyser ses choix de motorisation en fonction de son utilisation et de ses orientations sociétales. ELAT spécialiste de la location longue ou moyenne durée vous propose de vous accompagner dans cette démarche novatrice.

Gilles Vidot – Directeur commercial ELAT

En renseignant le formulaire ci-dessous vous bénéficiez d’un diagnostic gratuit par nos experts sur la solution la plus adaptée à votre usage.

 

DEMANDE DE DIAGNOSTIC FLOTTE